La plantation

VIGNOBLE   

La plantation se fait au printemps

La plantation se fait au printempsNous nous attachons ici à présenter la conduite du vignoble destiné à la production de vins de distillation.

Les parcelles destinées à la production de moût pour Pineau des Charentes ou de vins de bouche sont conduites un peu différemment : densités de plantation plus élevées, charge et rendement limités, travaux en vert…

Avant la plantation, la préparation du sol consiste à créer un environnement favorable au développement du jeune plant. Le sol est donc travaillé mécaniquement et une analyse de sol permet de corriger les éventuels déséquilibres.

La plantation se fait au printemps avec des plants « racines nues », plus rarement avec des plants en pots.

Les jeunes parcelles bénéficient d’un soin attentif : arrosage, désherbage manuel entre les ceps, attachage au tuteur, protection contre les lapins et autres ravageurs…

A leur troisième pousse (celle de l’année de plantation étant la première), les plants sont établis et commencent à produire.

L’arrosage est interdit sur les vignes en production.

Le bénéfice de l’appellation d’origine contrôlée « Cognac » ne peut être accordé aux eaux-de-vie de vins issues de jeunes vignes qu’à partir de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 juillet.

Le choix du porte-greffe dépend principalement de 2 critères : la teneur en calcaire du sol et la fertilité du sol selon le niveau de production souhaité

PlantationLe choix du porte-greffe dépend principalement de 2 critères : la teneur en calcaire du sol et la fertilité du sol.

L’analyse du sol permet également d’apprécier son pouvoir chlorosant qui va déterminer le choix du porte-greffe (la chlorose est une carence en fer ; il en résulte le jaunissement des feuilles de la vigne).

Les principaux porte-greffes utilisés en Charentes sont le plus souvent tolérants au calcaire et confèrent une vigueur assez élevée au greffon. Le RSB est le porte-greffe majoritaire.

Le RSB est très peu utilisé dans d’autres régions.

Sont également utilisés le Fercal, le 333 EM… Le 41B, autrefois très fréquent, n’est quasiment plus utilisé aujourd’hui. Dans les zones moins calcaires on trouve le SO4, le P1103, voire le 3309 ou le 101-14.

Pour les parcelles ayant porté de la vigne par le passé, le mieux est d’attendre quelques années avant replantation, ce qui est difficile dans les exploitations uniquement viticoles. Il est parfois indispensable de désinfecter les sols pour éviter la contamination de la jeune parcelle par des virus.