Le vignoble dans la région

HISTOIRE DU COGNAC   


Dès le premier siècle après JC, vestiges de production de vin dans la région de Cognac

On a cru, jusqu’à la fin des années 90, que la viticulture s’était implantée dans les Charentes à partir du IIIe siècle après JC.

Cette hypothèse se basait sur des textes antiques indiquant qu’en 92 après JC, sous le règne de Domitien, un édit impérial avait interdit la viticulture en Gaule et n’avait été révoqué qu’en 280 par l’empereur Probus. Or, les témoignages archéologiques semblent prouver le contraire. On pense aujourd’hui que cet édit n’a finalement jamais été promulgué (source GRIS).

Les recherches archéologiques réalisées dans les Charentes ont apporté la preuve que les premières plantations viticoles apparaissent dès la fin du Ie siècle après JC (notamment aux alentours de Barbezieux et de Saintes).

Vestiges de production de vin à Cognac

Par ailleurs, les fouilles ont permis de démontrer que la région était très bien pourvue en bâtiments d’exploitation agricole et notamment vitivinicole, ce qui confirme la production de vin dans la région, dès le Haut Empire romain.

Ainsi à Cognac, des vestiges des IIe- IIIe s. ont été mis à jour : aire de foulage de grande taille, nombreux bassins de réception des vendanges, vastes bâtiments de stockage.

Leur particularité réside dans le fait qu’on y conservait le vin dans des tonneaux et non dans des jarres, comme dans le Sud de la France. On rapporte, en effet, que les Gaulois avaient inventé la tonnellerie. Cette tradition est de nos jours encore très vivace en Cognaçais (source Christian Vernou).